L’urgence dans les langues: intéractions, médiations et inventions langagières en situation de migration - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

L’urgence dans les langues : intéractions, médiations et inventions langagières en situation de migration


Colloque mi-parcours ANR LIMINAL, 10-11 septembre 2019
INALCO, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris (Amphi 7 / Auditorium)

Entrée libre sans inscription

Depuis novembre 2017, les chercheur.e.s de LIMINAL, programme financé par l’Agence nationale de la recherche, étudient les interactions et les médiations langagières dans les temporalités de l’urgence, dans les centres et campements d’Ile de France, du Calaisis et de la frontière franco-britannique, à Briançon et à la frontière franco-italienne. Ces lieux sont autant d’espaces où la communication et la diffusion d’informations est à la fois vitale et entravée. Aux contraintes physiques et psychiques qui s’exercent sur les sujets exilés s’ajoutent fréquemment des violences dans les langues et dans la traduction, insuffisante, inadaptée ou autour d’intraduisibles. Les langues dans l’urgence sont aussi, en conséquence, une urgence des langues.

A mi-parcours des travaux du programme LIMINAL, un premier état des lieux sur les langues dans l’urgence peut être envisagé dans ses différents aspects : juridiques et pratiques (accès à l’information, guides et niveaux de langues, outils de diffusion) ; structurels (profils et fonctions des locuteurs engagés dans l’accueil et l’hébergement, représentations de la langue) ; de médiation (niveaux de traduction et de langues, médiateurs-pairs…) ; subjectifs (de position, d’engagement, de formes d’interaction) ; langagiers enfin, avec la création de nouveaux vocabulaires et de lexiques véhiculaires dans le vif de l’expérience. Glissements d’une langue à l’autre, emprunts et stratégies linguistiques par des populations multilingues, appropriation d’acronymes, détournements de sens, transformations des référents, caractérisent ces inventions élaborées pour et contre l’urgence, par utilité et résistance. Ces « bricolages » sont aussi ceux de salariés et aidants du premier accueil ; ils créent une zone de possibilités et d’incertitudes dans laquelle la communication non-verbale joue également un rôle important.

Cet espace des langues et des pratiques langagières, octroyé ou conquis, met à l’épreuve les représentations de la nation et de l’hospitalité, les constructions croisées de la figure « des migrants » et de l’étranger, de leurs langues et cultures. Il questionne les fonctions des acteurs locuteurs et la diversité de leurs statuts (interprètes, médiateurs, « traduisants » informels), leurs relations avec les acteurs non locuteurs (acteurs étatiques, associatifs, bénévoles, militants, chercheurs etc.). Plus généralement, cette crise des langues dans l’accueil interroge les modalités de gestion de la « crise » migratoire, entre obligations légales et évaluation des besoins.

De fait, à travers les langues, ce qui se dessine est la place faite au sujet exilé, à la fois comme individu et comme élément dans un dispositif d’accueil lui-même en crise. C’est précisément sur ces enjeux que ce colloque entend revenir dans une perspective résolument multidisciplinaire réunissant dans chaque panel chercheurs et acteurs, réflexions et pratiques.

Coordination scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky
msaglio@inalco.fr ; alexandra.galitzine-loumpet@inalco.fr

PROGRAMME

10 septembre 2019
Amphi 7

9h : Ouverture  : Peter Stockinger (Vice-président Recherche, Inalco)

9h15 : Etat des lieux du programme LIMINAL : Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky et Alexandra Galitzine-Loumpet (Cessma, Inalco, Liminal)

9h30 : Key note. David Zammit (Université de Malte) : Constructing and de-constructing refugee status in Maltese asylum trials.

10h15 : INTERROGER - Centres et campements au prisme des langues

Modération : Louise Tassin (Urmis/ Liminal)
Discutante : Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (Cessma / Inalco)

Hayatte Lakraa (King’s College / Liminal) : “Can the exile speak” in United Kingdom ?

Naoual Mahroug (U. Paris-Descartes / Liminal) : « On parle, personne n’entend » : penser les interactions entre exilés et auxiliaires socio-éducatifs/travailleurs sociaux au sein d’un centre d’hébergement pour migrants

Azita Bathaie (U. de Nanterre / Liminal) : Espaces-temps des relations entre "exilé-e-s" et "aidant-e-s" dans un centre d’hébergement d’urgence.

Madeleine Canavessio (Sc Po) : Logique d’urgence et négociations temporelles au Centre de premier accueil de migrants (Paris)

Léopoldine Manac’h (EHESS) : Pouvons-nous êtes ami·es ? » Brouillages des relations entre exilés et soutiens dans un Prahda

Aurélie El Hassak-Mazorati (directrice d’association)

13-14h : Buffet

14h : Key note : Helder De Schutter (Université de Louvain) : The Ethics of Language Policy

14h45-16h45 : PARLER - Langues en migration, langues dans l’accueil

Modération : Delombera Negga (Plidam, Inalco)
Discutante : Marie Veniard (U. de Paris Descartes)

Shahzaman Haque (Plidam, Inalco / Liminal) & Anne Pauwels (SOAS / Liminal) : La survie des langues : pratiques langagières et paysages linguistiques au sein des centres d’exilés en France

Laurence Lécuyer (Cessma, Inalco / Liminal) : Les modalités de l’accueil à travers la langue : étude comparée des centres de Jean Quarré et de Barcelonnette

Cherif Yacoubi (Paris Descartes / Liminal) : Usages de l’arabe dans les campements nord- parisiens

Mariam Guerey (Secours Catholique-Calais) : Accueillir dans les langues

Atef Alakhras (bénévole) : Cours et ateliers de conversation Chum Ivry

Première Urgence Internationale : Médiation en santé auprès des publics roumanophones vivant en bidonville

16h45 - Le Lexique des migrations : présentation

Amir Moghani (Cerlom, Inalco / Liminal), Steffen Lalande et Abdelkrim Beloued (INA), Odile Farge (Inalco) – enjeux méthodologiques et scientifiques d’un « lexique de la migration »

17h30 - AUDITORIUM

Pièce de théâtre : Tout se joue à l’audience de Maren Saxit, en 5 langues, mise en scène Jennifer Bocquillon

19h – Cocktail

11 septembre 2019
Auditorium

9h30 : Key note. Michèle Leclerc-Olive (IRIS, EHESS) Expérience migratoire et traduction. Des épistémologies sédentaires au plurilinguisme.

10h15 : TRADUIRE - interprètes et traduisants

Modération : Véronique Bontemps (CNRS, IRIS) Discutante : Caroline Panis (U. Paris Descartes / Liminal)

Yasmine Bouagga (CNRS, Triangle, ENS Lyon / Liminal) : Les mots de l’asile. Ce que l’écoute des interactions entre migrants, associations et administrations éclaire des expériences migratoires (premier accueil : Paris, Lyon).

Daniela Trucco (Université de Nice/Liminal) : Traduire à la frontière : les médiateur.rices linguistiques et culturel.le.s à Vintimille. Enjeux professionnels, socio-linguistiques et politiques.

Pauline Doyen (Watizat, Liminal) & Emily Mugel (Watizat) : Traduire les mots de l’asile dans le cadre du Guide de la demandeuse et du demandeur d’asile à Paris.

Hala Trefi Ghannam (interprète, traductrice) : Médiation linguistique et culturelle auprès des réfugiés syriens

Hamady Seck (médiateur, Regio di Calabria)

Jimy Boulos (interprète , traductrice, secrétaire générale de l’association CPmed.)

Samson Giorgis ( interprète, ISM)

Jean Hascout (interprète, ISM)

13-14h : Buffet

14h : Key note : Cristina Ali Farah (écrivain italo somalienne) La langue de la guerre civile en héritage

14h45 : S’ADRESSER - récits et destinataires

Modération : Elise Pestre (CRMPS, U. Paris Diderot / Liminal)
Discutante : Anouche Kunth (CNRS, IRIS / Liminal)

Mara Matta (U. La Sapienza, Rome) : Carnets d’exilés en bengali

Alexandra Galitzine-Loumpet (Cessma Inalco / Liminal) : L’intime est politique : écritures exposées du centre de premier accueil de la porte de la Chapelle et de ses abords.

Belgheis Jafari (Inalco/Liminal) : Les inscriptions murales des migrants : résistance contre l’oubli et les pertes

Hicham Aly (Coordonnateur, Secours Catholique Calais)

Karameldeen Hassan Haron : L’association ‘La voix des réfugiés’

17h - Présentation du diplôme universitaire H2M

Amir Moghani (Cerlom, Inalco / Liminal), Bénédicte Parvaz Ahmad (Inalco / Liminal) et Saskia Cousin (Paris Descartes)

18h - Projection du film  : Il est temps de vivre de Raphaël Girardot et Vincent Gaullier (Iskra Production), en présence des réalisateurs
Discussion : Rohullah Sidiqullah (Science Po- Inalco/ Liminal)


Documents joints

Colloque mi-parcours ANR LIMINAL, 10-11 (...)
Colloque mi-parcours ANR LIMINAL, 10-11 (...)