LAMINETTE Pauline - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

LAMINETTE Pauline


Géographie

Contact : pauline.laminette@gmail.com

Sujet de Thèse

« L’intégration des réseaux de production et de commerce des textiles entre l’Inde et les Emirats Arabes Unis ».

Directeur de thèse : Philippe Cadène

Résumé de thèse

Les relations entre les Emirats Arabes Unis et l’Inde ont toujours été importantes tant d’un point de vue politique, culturel, commercial et économique. Les premiers échanges entre ces deux espaces étaient surtout commerciaux : on échangeait des tissus et épices venus d’Inde contre des perles et des dates des Emirats.

Aujourd’hui les Emirats Arabes Unis représentent le second marché le plus important pour les produits venus d’Inde et ils accueillent plus d’un million d’expatriés indiens qui jouent un rôle très actif dans l’économie du pays. Leur intégration au sein des Emirats passe notamment par l’importation de produits liés aux textiles, bruts ou déjà transformés, qui seront ensuite revendus afin de satisfaire la demande indienne dans un premier temps et également émirienne. Le textile fait partie des produits indiens importés les plus importants.

Le textile se définit comme un matériau susceptible d’être tissé ou tricoté. Initialement le textile désigne donc un matériau qui peut se diviser en fibres ou en fils textiles à l’instar du coton, du chanvre, du lin ou encore de la laine ainsi que des fibres synthétiques. Puis par extension le terme textile s’applique au résultat après transformation.

L’étude de l’intégration des réseaux de production et du commerce des textiles entre l’Inde et les Emirats Arabes Unis met en lumière des espaces de production des textiles en Inde avec le centre indien (Gujarat, Maharashtra, Madhya Pradesh) qui produit la grande majorité de coton par exemple, et le plateau du Deccan et le sud de l’Inde (Andra Pradesh, Karnataka, Tamil Nadu) où est concentrée la majeure partie des usines de filatures, filage, tissage et couture. Ces espaces de production sont alors connectés, plus précisément insérés dans un réseau qui se prolonge jusqu’aux Emirats où l’on retrouve des espaces d’importation des textiles non transformés et transformés notamment dans le quartier de Deira situé à Dubaï où se situe le principal souk du textile des Emirats. Le textile est alors revendu non transformé ou déjà transformé et il est également transformé dans des usines de textile aux Emirats Arabes Unis et principalement à Dubaï dans le but d’atterrir sur les différents marchés liés à la mode, la décoration, l’ameublement, etc.