GBONSOU Enock - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

GBONSOU Enock


Histoire de l’Afrique : histoire, archéologie, histoire de l’art
Contact:enockmah@gmail.com

Sujet de Thèse

Dionysos au Dahomey : boissons, ivresses et politiques
(1890-1960)

Directeur de thèse : Odile Goerg (CESSMA - Université de Paris - Paris Diderot)

Résumé de thèse

A la croisée des espaces domestique, politique et économique, l’alcool est un objet important permettant de comprendre le fonctionnement et l’évolution des sociétés. Il est un fait culturel comme l’atteste les multiples variations de son usage dans le temps et dans l’espace (villes/campagnes).

L’idée de cette thèse est de considérer l’acte de boire comme constitutif de la culture de chaque société. Le cadre d’étude est le Dahomey actuel Bénin. Le travail que je propose de mener : « Dionysos au Dahomey : boissons, ivresses et politiques (1890-1960) », cherche à porter un regard sur les sociétés au Dahomey pour mieux saisir l’ensemble des imaginaires et pratiques en lien avec les alcools durant la colonisation française afin de mettre en lumière les mutations en cours dans ces sociétés.

La difficulté à aborder la problématique sous le prisme de ses dynamiques psychosociales tient aux représentations sociales largement partagées qui tendent à considérer les complexes articulations autour de l’alcool le plus souvent comme une conduite déviante personnelle ou collective qui nuit à la société. Il est nécessaire de transcender cette représentation globale pour analyser les pratiques au sein des sociétés dahoméennes.

Au-delà de la question de la multiplication de la présence de l’alcool dans le pays à partir de 1890, cette thèse vise à répondre aux questions suivantes : toutes ces importations d’alcool étaient-elles destinées à la seule colonie du Dahomey ? hommes et femmes, aînés et jeunes, colonisateurs et colonisés avaient-ils les mêmes pratiques de consommation de boissons alcoolisées ? Buvaient-ils les mêmes boissons ? Partageaient-ils la même expérience ? Ce questionnement que l’on peut transposer à d’autres sociétés est appliquée au Dahomey. En outre, si les années 1890 et 1960 marquent des ruptures politiques, sociales, et même psychologiques importantes dans l’histoire du Dahomey, une hausse des volumes d’importation de divers alcools en provenance d’Europe s’observe dans la colonie. La prohibition en voulant limiter les importations par une surélévation des taxes au nom d’un principe « humanitaire », favorise une augmentation des productions artisanales locales et un marché noir de l’alcool. Par ailleurs, cet intervalle prend en compte les deux conflits mondiaux qui constituent des changements d’époque, qu’il nous faudra analyser sous l’angle de l’alcool. Les différents spiritueux sont pris ici comme objet de recherche et aussi comme tremplin pour interroger les mécanismes administratifs de contrôle ainsi que les politiques visant spécifiquement les jeunes après la seconde guerre mondiale.