Vivre et construire le droit à la ville : expériences au Sud


Cet ouvrage propose une perspective originale sur le droit à la ville, à la fois objet de recherche, étendard des luttes contre le néolibéralisme, et instrument de gouvernement. Dans la perspective du tournant sudiste (Southern turn) en études urbaines, il donne à voir la démultiplication des appropriations de la notion de droit à la ville par des chercheur spécialistes des questions urbaines au Sud. Il ressort que le droit à la ville rime aujourd’hui fortement avec une demande d’inclusion économique, sociale et spatiale dans la société urbaine, voire une demande de droit à « être gouverné ». Dans le prolongement des travaux inspirés par la notion de citadinité, le droit à la ville est donc exploré ici en tant que programme critique pour interroger la dimension politique d’expériences citadines.

Écrits par des auteurs issus des pays du Nord ou du Sud, en anglais ou en français, les textes rassemblés o-ffrent des analyses portant sur douze villes du Sud et sur trois continents, mettant ainsi en lumière la grande diversité des demandes de droits formulés en rapport avec la condition urbaine. Chaque contribution repose sur des études empiriques qui permettent d’ancrer la ré-flexion dans l’observation des pratiques concrètes des citadins et des modalités de leurs rapports à l’État.

En reliant expérience quotidiennes, attentes ou demandes de reconnaissance des citadins par l’État et rationalités de gouvernement, cet ouvrage souhaite ainsi contribuer à renforcer la portée analytique du droit à la ville, au Sud comme au Nord, dans une perspective à la fois émancipatrice et concrète.

Pour en savoir plus : http://presses.parisnanterre.fr/?p=4717


Documents joints

couverture
couverture