PAQUETTE VASSALLI Catherine - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

PAQUETTE VASSALLI Catherine


Chargée de recherche
Aménagement et urbanisme
Institut de recherche pour le développement (IRD)
Contactez-le



Thèmes de recherche

- Politiques nationales et locales du logement dans les Suds, en particulier en Amérique latine

-Régénération urbaine : centres historiques et centres élargis des métropoles en Amérique latine

-Rénovation de quartiers d’habitat social dégradés en Amérique latine (Mexique, Chili).

-Nouvelles politiques de transport public/mobilité en Amérique latine et articulation transport-urbanisme

-Planification urbaine et développement urbain

-Aménagement urbain dans les Outre-mers

-Mise en œuvre de la ville durable dans les Suds

Recherches actuelles

- Les nouvelles politiques de logement social en Amérique latine : de la production massive à l’émergence d’enjeux prioritaires de rénovation urbaine. Analyse de la problématique des quartiers d’habitat social dégradés et des actions de rénovation mises en oeuvre au Chili et au Mexique.

Cette recherche est conduite en partenariat avec l’Institut du Logement (INVI) de la Faculté d’architecture et d’urbanisme de l’Université du Chili, le Ministère du logement et de l’urbanisme du Chili (MINVU) et le Ministère du développement territorial agraire et urbain du Mexique (SEDATU). Elle est financée par le Fonds de coopération internationale Chili Mexique pour la période 2020-2021. Elle associe par ailleurs l’Institut national du Fonds du logement pour les travailleurs du Mexique (INFONAVIT).

Il s’agit d’un projet de recherche et de coopération technique. Le financement est octroyé pour réaliser un travail de recherche mais aussi pour animer la coopération technique entre les deux pays et organiser des séminaires nationaux et internationaux rassemblant acteurs opérationnels et milieux académiques.

Il s’agit de réaliser une analyse globale des initiatives entreprises dans chaque pays, ainsi qu’une étude détaillée des résultats obtenus, à travers la réalisation d’un travail de terrain dans trois quartiers dans chaque pays, situés pour l’un, dans la capitale et pour les deux autres, dans une métropole régionale et dans une ville de taille intermédiaire.

Le projet vise à formuler des recommandations concernant les actions à mettre en oeuvre en matière de rénovation/réhabilitation de quartiers d’habitat social dégradés, intégrant les lignes directrices des ODD et du Nouvel agenda urbain, mais aussi des indicateurs à adopter pour suivre le devenir des quartiers.

Le projet mobilise également l’expertise française en matière de rénovation urbaine.

- Comprendre les dynamiques d’urbanisation irrégulière afin de mieux organiser la ville durable mahoraise de demain : analyse des pratiques d’accès au logement et au foncier dans des territoires objets d’opérations d’aménagement à venir.

Cette recherche est conduite en partenariat avec l’Etablissement public foncier et d’aménagement de Mayotte (EPFAM). Elle bénéficie d’un financement de l’EPFAM et est prévue dans un premier temps pour une durée de deux ans (2020-2022).

Elle porte sur l’identification et l’analyse détaillée des pratiques d’accès au foncier et au logement à Mayotte. L’objectif est de permettre une compréhension en profondeur des dynamiques urbaines actuelles (en particulier de nature irrégulière) dans ce territoire sous tension en matière d’urbanisation et de logement, du fait de la croissance démographique et de la prégnance/multiplication de l’habitat précaire.

Comme le souligne la quasi-totalité des rapports et documents nationaux rédigés au cours des années 2010 concernant la question du logement Outre-mer, la production de connaissances constitue un enjeu décisif pour pouvoir appréhender les problématiques d’habitat et de développement urbain dans les territoires ultramarins français. Cette question est particulièrement importante à Mayotte, à l’heure où des moyens importants (création d’un établissement public foncier et d’aménagement en 2017, mise en place -en cours- d’une Opération d’intérêt national) sont déployés par l’Etat. A la différence de la Guyane, qui présente une situation globalement similaire (forte prégnance de l’habitat indigne et des quartiers précaires, dynamiques d’urbanisation irrégulière importantes), il n’existe pas d’agence d’urbanisme à Mayotte qui puisse réaliser des études et assurer la production de connaissances sur le territoire. Des observatoires de l’habitat indigne et informel, ainsi que de l’habitat en général, recommandés par la Conférence sur le logement Outre-mer qui s’est tenue de janvier à juin 2019, sont en projet. Ils seront sans nul doute très utiles, en particulier pour permettre de coordonner et systématiser les études existantes, comme le recommande le Plan départemental d’actions pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées 2018-2023 à Mayotte . La connaissance des questions d’habitat à Mayotte ne saurait cependant se limiter à des données quantitatives traditionnelles essentiellement inspirées des méthodes de diagnostic mobilisées dans le contexte métropolitain (relatives à l’état du bâti, aux statuts d’occupation des logements ou bien encore à la composition et aux caractéristiques des ménages, en particulier à leur statut administratif).

Afin d’être en mesure de comprendre la problématique locale, très marquée par l’informalité, il est indispensable de produire des connaissances concernant les mécanismes d’accès au foncier et au logement, ainsi que, dans une perspective longitudinale, sur les trajectoires et stratégies résidentielles des ménages. Les usages et pratiques spatiales des habitants, de même que leurs réseaux de solidarité et d’entraide, constituent également des dimensions à approfondir afin de comprendre ces stratégies. Un second volet majeur à explorer concerne les acteurs qui sont à l’origine de la production de l’habitat, irrégulier ou non, en dur ou précaire. Leurs motivations, moyens, contraintes, attentes sont en effet des éléments indispensables à analyser en profondeur afin de pouvoir comprendre les dynamiques urbaines et de l’habitat actuelles à Mayotte.

Parcours de recherche

Après un Doctorat en Aménagement et Urbanisme à l’Ecole des Ponts et Chaussées, suivi d’un post-doctorat à l’Institut universitaire d’études du développement (Genève), j’ai intégré l’IRD en 2001. Mes travaux de recherche ont porté sur différentes politiques urbaines en Amérique latine et tout particulièrement au Mexique, où j’ai été affectée à deux reprises : revitalisation des centres historiques, repeuplement et redensification des centres-villes élargis, régénération urbaine, transport et mobilité en lien avec l’urbanisme, planification urbaine, habitat social, rénovation de quartiers d’habitat social dégradés.

A travers ces différents travaux, je me suis interrogée de manière globale sur la fabrique de la ville et de l’urbain dans les Suds, dans un contexte marqué par un double mouvement de mondialisation et de montée en charge des injonctions liées au développement durable et, plus récemment, au changement climatique. Mon approche des politiques urbaines au sens large conduites au nom du développement durable est critique et vise, à partir de travaux de terrain réalisés en contact très étroit avec différents acteurs de la production de la ville (en particulier publics, bien que pas uniquement) à produire des recommandations concrètes pour l’action, afin que les mesures conduites sous couvert de la durabilité urbaine n’aillent pas à l’encontre des objectifs du Développement mais permettent au contraire à s’en approcher.

Depuis fin 2019, mes travaux portent également sur l’Outre-mer français et en particulier sur Mayotte. Ils consistent à interroger les modes de faire en matière d’aménagement urbain dans un contexte de dynamiques urbaines de type Suds et de mise en œuvre d’instruments d’intervention métropolitains largement inadaptés.

De manière générale, ma pratique de la recherche privilégie la mise en perspective de terrains Sud-Sud mais également Sud-Nord. Elle est alimentée par une activité d’expertise soutenue auprès de gouvernements locaux et nationaux, d’organisations internationales ainsi que de banques de développement. Elle comporte également un important volet de diffusion et divulgation, à travers la réalisation événements destinés au grand public (exposition, conférences, interventions auprès du public scolaire) ainsi qu’une activité intense d’animation scientifique à l’interface des milieux académiques et professionnels.

Enseignements

Depuis 2018, chargée de l’unité d’enseignement « Conduite de projet en milieu à faible capital urbain », Master 1 Villes et Environnements Urbains (VEU), parcours Altervilles (Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles), Université Jean Monnet de Saint Etienne et Institut d’études politiques de Lyon.

Bibliographie

Derniers articles :

- Paquette, C. (à paraître en novembre 2020). « Regeneración urbana : un panorama latinoamericano”. Revista INVI (Chili), n° 100 spécial Regeneration urbaine.

- Paquette, C. (2018). « L’amélioration du transport public et de la mobilité, catalyseur de changement dans les métropoles d’Amérique latine ». Métropoles, numéro hors-série 10e anniversaire, 18 p.

- Driant, J.C, Robert, J. and C. Paquette (2017). « El hábitat popular en Francia : elementos de reflexión con miradas hacia el Perú ». Bulletin de l’Institut français d’études andines, n° 46, vol. 3, pp. 413-429.

- Paquette, C. (2015) « La production massive d’habitat social au Mexique : une politique du logement désormais mise en question ». Revue des Hautes Terres, numéro spécial Repenser l’habitat sous les tropiques, n°5, vol.1-2, pp. 125-154.

- Paquette, C. et M.E. Negrete (2013). « Transport collectif, développement urbain et inclusion sociale à Mexico. Le rôle et les limites du transport public concédé ». Géotransports, n° 1-2, pp. 115-128.

Derniers ouvrages et chapitres d’ouvrages :

- Paquette, C. (dir.) 2019. La ville durable, moteur de transformation sociale en Europe, Amérique latine et dans les Caraïbes. Vanves, Institut des Amériques, 109 p.

- Paquette, C. (2017). « Des villes durables dans les Suds : une utopie ? Réflexions à partir de l’Amérique latine »". In : Châtaigner J.-M. et Caron P. (dir.) : Un défi pour la planète. Les Objectifs de développement durable en débat, Marseille, IRD Editions.

- Paquette, C. (2017). « La réforme progressive du transport collectif à Mexico. Le début d’une reprise en main des enjeux urbains par les autorités locales », in : IRAKI. et De MIRAS C. (dir.) : Interroger les gouvernances urbaines. Entre fragmentation et contrat territorial, Paris, Ed. Karthala.

- Paquette, C. (2014). « Les politiques d’investissement urbain », pp.185-211, in : Les enjeux du développement en Amérique latine. Dynamiques socio-économiques et politiques publiques, AFD, collection « A savoir ».