Les "sénégalais" à Madagascar. Militaires ouest-africains dans la conquête et la colonisation de la Grande Île (1895-1960).


L’Harmattan, 2012.
Amadou Bâ.






Ce livre retrace l’histoire des militaires de l’AOF (Afrique-Occidentale française) recrutés par la France pour les besoins de conquête, de « pacifi cation » et de répression à Madagascar entre 1895 et 1960. En eff et, au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, la France, pour retrouver une partie de sa grandeur perdue pendant les guerres napoléoniennes et surtout après sa défaite contre la Prusse en 1870, reprit sa politique de colonisation en Afrique et dans l’océan Indien.

En mars 1895, une expédition lancée contre la Grande Île aboutit à la prise d’Antananarivo en septembre de la même année. Parmi les troupes envoyées dans ce pays, les originaires de l’Afrique-Occidentale française, généralement connus sous le nom de « Tirailleurs sénégalais ». Après avoir été utilisés comme éléments de conquête et de « pacifi cation », les militaires ouest-africains sont maintenus dans cette colonie de l’océan Indien du Sud-ouest comme force d’occupation et reconvertis dans la police.

Cet ouvrage, d’un apport décisif sur la participation des Africains dans les guerres de conquête menées par la France à la fi n du XIXe et au début du XXe siècle examine l’importance et le rôle des forces militaires africaines dans la conquête, la « pacification » et les répressions des différentes révoltes dans la Grande Île durant l’occupation française. Il permet également de comprendre les véritables raisons du recrutement de soldats africains par la France, les fonctions qu’ils ont exercées à Madagascar et il se termine sur la question des descendants, qui sont les symboles vivants de cette histoire de Madagascar.


Documents joints

Présentation
Présentation