NEGERS Daniel - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

NEGERS Daniel


Maître de conférences
Anthropologie
INALCO
Contactez-le

Thèmes de recherche

- Langue, littérature & société télougoue (Inde du Sud)
- Approches ethnologiques du domaine télougou (Andhra Pradesh &Telangana, Inde). Anthropologie des genres de composition littéraire en télougou et pragmatique langagière. Examen comparé des modalités traditionnelles de la composition et des formes actuelles ou modernes de la langue en vue d’une approche descriptive comparative et raisonnée des faits de langue stylisés et communs. Analyse des faits idéologiques et sociaux (concepts & thématiques littéraires, rapportés au système des représentations & à l’ordre social). Réseaux sociologiques des domaines de la littérature et de la culture (monde télougou, Inde & diaspora). Actualité des genres narratifs, théâtraux et spectaculaires traditionnels du domaine dit populaire.
- Ethnographie d’une localité “rurbaine” en Andhra Pradesh côtier.

Recherches actuelles

- Approfondissement de la connaissance intime des formes de la langue télougoue à des fins linguistiques (établissement d’une description raisonnée de la grammaire et lexicographie du télougou en français), ethno-anthropologiques/historiques (systèmes de représentation, discours idéologiques) et heuristiques (être en capacité de déchiffrer/transcrire des registres oraux populaires spécifiques, tels l’humour et la satire sociale) d’une langue mal-connue.
- Examen de genres variés de composition littéraire, ainsi que de formes narratives ou théâtrales en langue télougoue, en Inde et dans la diaspora. Relations entre domaine lettré et genres ou formes populaires, orales et écrites.
- Question de la classification des genres, tant dans leur rapport au contenu qu’à la forme dans le contexte d’une culture traditionnelle savante, au sein d’une extrême multiplicité des formes d’expression poétiques et littéraires en pays télougou.
- Sociologie des écrivains et des cercles associés aux formes culturelles.
- Établissement d’une base de connaissance en français sur la langue télougoue dans ses divers registres linguistiques.
- Organisation d’outils de compréhension du télougou et didactique de la langue.
- Traduction d’œuvres littéraires représentatives de registres et de domaines d’expression variés, en vue de l’établissement de corpus utiles à l’analyse comparée.
- Relation entre institutions indiennes & extra-territoriales (diaspora) dans “l’entreprenariat” culturel et linguistique qui vise la langue (la culture et/ou la littérature) comme symbole de célébration identitaire : configurations, influence, rôle et fonction des réseaux de célébrations culturelles, linguistiques et littéraires du télougou (objectifs manifestes & latents).

L’analyse des discours et des modalités compositionnelles à caractère traditionnel se poursuit de manière parallèle à l’examen critique des formes actuelles ou modernes de la langue dans divers registres littéraires. L’approche est empirique. Elle vise l’établissement d’un corpus significatif concernant des tendances majeures de la production littéraire dans le cadre de la société vivante. La démarche vise une mise à plat descriptive des faits idéologiques et sociaux contenus dans les phénomènes liés aux productions et aux milieux de ce domaine d’expression. Il s’appuie sur une observation comparative et raisonnée des faits de langue stylisés et communs du corpus sélectionné qui concerne des compositions issus de la “poésie” narrative et théâtrale populaire de genres variés, dans des formes souvent perçues comme archaïques ou obsolètes, ainsi que des textes littéraires en prose de la fin du XIXè siècle à nos jours. Ce corpus intègre aussi des chants des tribus des collines forestières et des poésies chantées à caractère militant. La dimension esthétique entre dans mes préoccupations, y compris pour les aspects marqués par les nécessités de la traduction. Le travail d’analyse passe par une maîtrise approfondie étendue des registres de la langue étudiée, peu connue malgré son importance démographique, culturelle ou politique.

Parcours de recherche

Daniel Negers est rattaché au laboratoire de recherche UMR 245-CESSMA (INALCO) et associé à l’UMR 8564 (CEIAS-EHESS/CNRS, ainsi qu’au CERLOM (INALCO). Il a soutenu sa thèse au laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, à Paris-X-Nanterre en 1997 sur « Le Burrakatha d’Andhra Pradesh (Inde). Essai de description d’une forme narrative théâtralisée en langue télougoue. L’importance de l’expression littéraire dans la communication et la culture populaires », en supplément duquel il a fourni une description raisonnée du « système poétique télougou ». Il travaille plus particulièrement aujourd’hui sur des formes variées de l’expression littéraire en milieu télougou tant des points de vue esthétique ou éthique (forme de la forme, forme du contenu, signification socio-culturelle, place de ces formes et résonances idéologiques) que de celui du rapport global au domaine social. Le premier objet de connaissance visé concerne la fondation d’un socle de connaissances raisonnées du télougou en français en bonne voie d’élaboration. Cette indispensable démarche vise l’établissement des équivalences précises entre ces deux univers linguistiques, jusques dans la mise à plat des référentiels culturels et idéologiques distincts de deux univers civilisationnels séparés. Le travail de traduction participe de cette recherche des significations “en contexte”. Il s’appuie et complète les acquis de la pratique orale en situation d’écoute, observation et apprentissage actif lors de l’établissement de commentaires explicatifs (gloses, paraphrases, explicitations linguistiques ethno-culturelles) du travail régulier de terrain.

Parallèlement aux questions de la didactique linguistique, mon travail se concentre sur l’examen de genres variés de composition littéraire en langue télougoue. L’analyse des discours et des modalités compositionnelles à caractère traditionnel vise l’examen critique des formes modernes de la langue dans divers registres littéraires. Cette approche empirique cherche à établir un corpus significatif dépositaire des tendances majeures de la production contemporaine du système de production esthétique de la langue. La mise à plat de faits idéologiques et sociaux contenus dans les phénomènes liés aux productions et aux milieux de ce domaine d’expression doit fournir la base référentielle à une analyse structurelle du système de représentations en vigueur. Hormis l’attention centrale aux éléments de contenu, elle s’appuie sur une observation comparative et raisonnée des faits de langue stylisés et communs du corpus sélectionné qui concerne des compositions issus de la “poésie” narrative et théâtrale populaire de genres variés, dans des formes souvent perçues comme archaïques ou obsolètes, ainsi que des textes littéraires en prose de la fin du XIXè siècle à nos jours. Ce corpus intègre aussi des chants des tribus des collines forestières et des poésies chantées à caractère militant, pour contribuer à une anthropologie “holistique” du domaine linguistique télougou, centré très principalement sur l’aire géographique des deux États régionaux actuels de l’Andhra Pradesh et du Telangana, au sein de l’Union Indienne.

Enseignements

Maître de conférences (langue télougoue) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).

Sélection bibliographique

- Ouvrages et coordination d’ouvrages

« Dictionnaire télougou-français », Telugu-phrenc nighanṭuvu », Hyderabad, Inde, Telugu Akādami, 2005

- Articles et chapitres d’ouvrages

- 2018 (À paraître) « Considérations sur les phénomènes diasporiques télougous. L’invisible présence de l’identité télougoue aux Antilles françaises », article post-Conférence internationale, les langues de l’Inde dans ses diasporas, Stratégies de maintien et modes de transmission, Murugaiyan Appasamy & Fred Negrit, Pointe-à-pitre, 29-31/10/2015, pp.22.

- 2018 (À paraître) « Learning & Teaching Telugu : A Perspective from a French Scholar. International prospects for Telugu : pragmatics & programmatics. Language, Culture & Literature », in Bhaasha, Telugu Linguists Forum, CALTS, Hyderabad, pp. 9

- 2017 « Traduire la religiosité du monde hindou en français », in Des mots aux actes, Traduire le sacré, in Florence Lautel-Ribstein, Paris, Classiques Garnier,, pp. 299-324.

- 2016 « Le message du drapeau, Pātaka sandēśam », nouvelle de Datla Devadanam Raju, traduite du télougou en français, in Synergies Inde n°è, Gerflint, pp.113-121.

- 2014 « Dēśabhakti », poème de Gurajada Appa Rao, traduit du télougou (dēśamunu prēmincumannā), avec translittération française en script télougou, in Gurajada’s song of songs, Sri Vedagiri Communications, Poranki Dakshhinamurti & Vedagiri Rambabu Eds., pp. 116-121.

- 2013, « Poèmes de la relation amoureuse et Problèmes de traduction - Un exemple tiré d’un récit de burrakatha (genre narratif héroïque) I - « Mahātma Bhīṣma (Bhīṣma caritra) », in “Les tiges de mil et les pattes du héron : Lire et traduire les poésies orientales, II, 2010-2012”, in J. Brock, CNRS Éditions, pp. 329-341.

- 2013, « Traduire des poèmes de la relation amoureuse - Un exemple tiré du burrakatha (II) La traduction impossible et l’ordre de la transposition : questions sémantiques » in “Les tiges de mil et les pattes du héron : Lire et traduire les poésies orientales, II, 2010-2012”, in J. Brock, CNRS Éditions, Paris, 2013, pp. 379-387.

- 2009, « Contribution à l’étude des combats de coqs en Inde du Sud : aspects sacrificiels des combats de coqs », in « Penser, dire et représenter l’animal dans le monde indien », N. Balbir & G-J. Pinault, Bibliothèque (E.H.E.S.H.P.) E.P.H.E, tome 345, Honoré Champion, Paris, 2009, pp. 623-712.

- 2008, « “Vīrabrahmam prophète”, récit de burrakatha. La légende d’un guru divinisé dans la culture Andhra, in BEFEO 93 (2006), EFEO, Paris, 2008, pp. 59-138.

- 2006, « The “War of Bobbili” : Genres of Composition of a Folk Epic Story », in Negociations with the Past : Classical Tamil in Contemporary Tamil, Kannan M. & Carlos Mena, Institut Français de Pondichéry & Tamil Chair, University of California, Berkeley, pp. 353-416.

- 2006, « Le burrakatha de la reine Rudrama devi, L’instrumentalisation d’un personnage historique dans la célébration de l’identité régionale andhra », in L’usage des héros. Traditions narratives et affirmations identitaires dans le monde indien, V. Bouillier et C. Le Blanc, Champion, éd., Paris, pp. 155-185.

- 2004, « De l’expression orale Au genre littéraire, L’exemple du burrakatha d’Andhra Pradesh », in Littérature et poétiques pluriculturelles en Asie du Sud, A. Montaut, éd., Purusartha 24, Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, pp.157-179.

- 2001, « Burrakatha. A Telugu Folk Narrative of Andhra Pradesh in History and Performance », dans Molly Kaushal éd., Chanted Narratives, The Living ’Katha-Vachana’ Tradition, New Delhi, Indira Gandhi National Centre for the Arts, pp.119-135.

- 2001, « Trois récits communistes. De l’usage de la poésie populaire chantée en pays télougou », dans N. Balbir, éd., Bulletin d’Etudes Indiennes 17-18, 1999-2001, pp.295-425.