PILLON Patrick - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

PILLON Patrick


Directeur de Recherche honoraire
Sociologue
Institut de Recherche pour le Développement
Contactez-le

Thèmes de recherche

- Politiques et questions publiques : alimentation, “développement”, connaissance...
- Mondialisation des politiques publiques et des instances de gestion. (À partir des affichages de politique publique du type “Développement”, “Sécurité alimentaire”, “Développement durable”, etc.) Approches de gestion des populations par États nationaux et par Instances publiques (et privées) internationales…
- Mondialisation des marchés ; Reconfigurations du champ de la connaissance et de ses modalités d’exercice et de travail. De l’opacification généralisée de la nature des relations sociales par inversion.
- Anthropologie sociale de la Nouvelle-Calédonie à partir du territoire des Mèa (commune de Kouaoua). Capital social, dynamiques d’action des groupes de parenté ; organisation sociale et ordonnancements sociétaux ancrés sur le paradigme référentiel de l’igname ; ultérieurement, guerre.

Recherches actuelles

Sociologie
- Le champ de la recherche et de la connaissance dans ses reconfigurations néo-libérales : conditions de travail et d’élaboration de la connaissance approchée.
- Recherches sur la question alimentaire en contexte de promotion de l’expertise et de soumission de la recherche à l’utilitarisme commercial et politique (public et privé).

Anthropologie
Suite et fin d’une approche monographique d’anthropologie sociale sur un territoire de la Nouvelle-Calédonie. Reprise des volumes I (groupes de parenté) et II (organisation sociale) ; écriture à venir d’un volume III sur la guerre.

Approches de liaison
Le lien social au regard d’une approche anthropologique de long terme et du capitalisme de production en tant que rupture anthropologique.

Parcours de recherche

Parcours de recherche dont le point d’ancrage est que les sciences sociales portent sur la compréhension des configurations sociales, avec prééminence des rapports sociaux de production : au regard méthodologique, le point de départ de tout déchiffrement du monde est de logique de système. Les situations mondiales contemporaines sont d’un système plus ou moins unique, le système capitaliste, que les conséquences collatérales arrivées à maturité ont structuré comme de “société du risque”, environnemental et humain. (Involutions environnementales, démographie hors contrôle, multiplication des risques de santé — d’origine anthropique ou non —, tensions de corps sociaux… Et écarts croissant entre « bouches à nourrir » et positions asymétriques de travail salarié disponibles.) La reproduction du système planétaire, de même que l’avenir des espèces animales (dont celle d’homo sapiens sapiens) et celle des espèces végétales, est engagée. L’omniprésence d’un utilitarisme néo-libéral institutionnalisé qui s’impose à chacun (et qui impose à la recherche des pratiques hors référents épistémologiques) entre alors en conflit intellectuel, moral et de responsabilité individuelle, avec la compréhension (qui est d’acquis collectif de recherche) que les objectifs économiques que le système promeut par ses décideurs est la causalité des involutions enregistrées. Par ancrage dans une domination politique et économique continuée en rapports sociaux d’asymétrie de captation des produits du travail d’autrui : à cet égard de ponction, le salariat est à ranger au sein d’un paradigme qui comprend notamment l’esclavage, le servage et le tribut. Il est là tout à la fois des orientations de réflexion sur les conditions actuelles de travail de recherche et de validité de ses productions tendancielles, et plus avant, sous un angle utilitariste, la désignation d’un besoin de sortie des dynamiques, qui sont liées, des involutions environnementales et des involutions humaines.

Le parcours effectif de recherche :
a) Commence au début de l’année 1980, avec des recherches sur un territoire français de colonisation, sur des thématiques d’institution et d’époque : « le développement », « les transformations sociales », « l’intégration »...
• La compréhension des mécanismes sociaux porte ensuite à aborder de conserve sociologie et anthropologie pour la saisie des impositions étatiques dans leurs écarts au substrat social autochtone.
• D’où des approches conjointes de « développement » (de caféiculture et d’élevage bovin) et d’anthropologie sociale d’un système précolonial. (Un territoire du Sud-est de la Grande Terre néo-calédonienne.)
• Et des approches des luttes sociales réactives, indépendantistes et culturalistes qui s’inscrivent également dans une période et dans une configuration mondiale.

b) Puis passage à un pays d’affichage politique d’indépendance, qui reste inscrit dans la subordination économique du sous-développement. L’objet de recherche est d’approfondissement de la compréhension de l’imposition des représentations et des catégories de l’action aux populations. L’entrée sur les politiques publiques et sur l’État demeure, la question alimentaire faisant suite à celle du « développement ». (Ou en étant une transcription, le social ne se fractionnant pas nécessairement dans une superposition aux fractionnements qui sont ceux de la recherche.)
• Analyse par approche critique des affichages institutionnels (nationaux et internationaux) des modalités de l’action, dont après « le développement », « la sécurité alimentaire » — mais ce pourrait être aussi « le développement durable », « la gouvernance »…
• Un ouvrage sous ma direction scientifique : La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation. Avec un titre à rapprocher des affichages institutionnels (nationaux et internationaux) de « sécurité alimentaire ». Le cadre économique néo-libéral y est pensé comme de contre-révolution conservatrice qui porte un effort plus particulier l’action et aux représentations ; et qui s’adresse également au champ de la recherche, à son autonomie et à la conformité épistémologiques de ses productions sur la société

Sélection bibliographique

Pillon, P. 2012 (sous la direction de). La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », 363 p.

Pillon, P. 2012. « Instabilité hiérarchique et ambiguïtés en Nouvelle-Calédonie : du non-dit, à l’analyse de la prééminence politique et statutaire en pays Mèa », La_Revue, n°6, www.Irdb.fr, juin 2012, 22 p

Pillon, P. 2012. « Crise alimentaire, modernité paysanne ou difficulté de l’interdisciplinarité ? », Bucharest, Romanian Academy, The Institute of political sciences and international relations, Romanian Review of Political Sciences and International Relations, vol. IX, 1 : 35-53.

Pillon, P. 2004. « Une hypothèse sur les anciennes organisations sociales de la Grande Terre (Nouvelle-Calédonie) », Ethnologies comparées, http://recherche.univ-montp3.fr/mam.... (Aussi : http://alor.univ-montp3.fr/cerce/re...) Revue en ligne du Centre d’études et de recherches comparées en ethnologie (CERCE), Université de Montpellier III, n°7, printemps 2004, 22 pages + carte.

Ouvrages et coordination d’ouvrages :

Pillon, P. 2009. En pays Mèa (Nouvelle-Calédonie) : Approches ethnologiques des années 1980 et 1990. Volume II : De l’organisation sociale et de ses principes dans une culture de l’igname. Montpellier, Institut de recherche pour le développement (I.R.D.), 475 p.

Pillon, P. 2001. En pays Mèa (Nouvelle-Calédonie) : Approches ethnologiques des années 1980 et 1990. [Volume I :] Lignages et récits lignagers. Montpellier, Institut de recherche pour le développement (I.R.D.), 512 p.

Pillon, P., Ward, A. 1990. Groupements d’élevage autochtones dans le Pacifique sud. Trois études de cas : Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée. Paris, Institut français de recherche scientifique pour le développement en coopération (O.R.S.T.O.M.), Les Éditions de l’O.R.S.T.O.M., coll. : « Études et thèses », 118 p.

Kohler, J-M., Pillon, P. 1986. Économie domestique mélanésienne et développement. L’Opération café. Nouméa, Institut français de recherche scientifique pour le développement en coopération (O.R.S.T.O.M.), Office culturel scientifique et technique canaque, 195 p.

Kohler, J-M., Pillon, P. 1982. Adapter l’école ou réorienter le projet social. Le problème d’un enseignement spécifique pour les Mélanésiens. Nouméa, Institut culturel mélanésien, coll. : “Le Sillon d’igname”, 92 p.

Ouvrage également publié sous la référence :

Kohler, J-M., Pillon, P. 1986. Adapt the school or revise the social objective ? The question of appropriate education for Melanesians in New Caledonia. Melbourne, Research Center for Southwest Pacific Studies, La Trobe University, « Occasional papers » n° 3, 80 p.

Coordinations d’ouvrages :

Pillon, P. 2012 (sous la direction de). La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », 363 p.

David, G., Guillaud, D., Pillon, P., Éditeurs. 1999. La Nouvelle-Calédonie à la croisée des chemins. Paris, Société des Océanistes, Institut de recherche pour le développement (I.R.D.), 324 p.

Articles et chapitres d’ouvrages :

Pillon, P. 2012. « Empobrecimiento y exclusión de la producción : la cadena del arroz senegalesa y la mundialización », in Valeria HERNANDEZ, Pascale PHELINAS, Monique SELIM coordinadoras, CRISIS GLOBAL, CRONICAS LOCALES, 2008 Y DESPUES, Editorial Biblos, coll. : « Investigaciones y ensayos », pp. : 141-174. Pillon, P. 2012. « Instabilité hiérarchique et ambiguïtés en Nouvelle-Calédonie : du non-dit, à l’analyse de la prééminence politique et statutaire en pays Mèa », La_Revue, n°6, www.Irdb.fr, juin 2012, 22 p.

Pillon, P. 2012. « Crise alimentaire, modernité paysanne ou difficulté de l’interdisciplinarité ? », Bucharest, Romanian Academy, The Institute of political sciences and international relations, Romanian Review of Political Sciences and International Relations, vol. IX, 1 : 35-53.

Pillon, P. 2012. « Le Sénégal dans la mondialisation des marchés » (Avant-propos), in sous la direction de Patrick PILLON, La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », pp. : 9-16.
Boutinot, L., Pillon, P. 2012. « Capitalisme, productions agricoles et besoins alimentaires : quelles perspectives face à l’épuisement des sources d’énergie minière et face à l’apex démographique ? », in sous la direction de Patrick PILLON, La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », pp. : 17-47.

Pillon, P. 2012. « Processus de dépossession et mise en forme de la question alimentaire sénégalaise sous hégémonie néo-libérale », in sous la direction de Patrick PILLON, La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », pp. : 113-158.

Pillon, P., Wade, I. 2012. « La construction d’une production alimentaire sans protection de marché : difficultés ou gageure ?
Le cas du riz sénégalais », in sous la direction de Patrick PILLON, La faim par le marché : aspects sénégalais de la mondialisation, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », pp. : 195-220.

Pillon, P. 2010. Note de lecture : Leblic I. 2008. Vivre de la mer, vivre avec la terre… en pays kanak. Paris, Société des Océanistes, coll. : « Travaux & documents océanistes », dirigée par Isabelle Leblic, n° 1, 283 p., Natures, Sciences, Sociétés, 18 : 359-360.

Pillon, P. 2010. Note de lecture : Bazin, L., Hours, B., Selim, M. 2009. L’Ouzbékistan à l’ère de l’identité nationale. Travail, science, ONG. Paris, L’Harmattan, coll. : « Anthropologie critique », dirigée par Monique Selim, 368 p., Revue d’Études comparatives Est-Ouest, mars, 41, 1 : 198-200.

Pillon, P. 2010. « Appauvrissement et exclusion de la production : la filière rizicole sénégalaise dans la mondialisation », in sous la direction de Pascale PHELINAS et de Monique SELIM, LA CRISE VUE D’AILLEURS. Paris, L’Harmattan, pp. : 171-203.

Pillon, P. 2009. « Données de terrain, pratiques de recherche et appréhension de l’objet. Autour d’une approche d’anthropologie sociale menée en Nouvelle-Calédonie », in : Françoise BOURDARIAS et Catherine QUIMINAL : Claude Meillassoux, Journal des anthropologues, 118-119 : 225-248.

Pillon, P. 2008. Note de lecture : Baumann, E., Bazin, L., Ould-Ahmed, P., Phélinas, P., Selim, M., Sobel, R. (Sous la direction de.) 2008. L’argent des anthropologues, la monnaie des économistes. Paris, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », 318 p.

Pillon, P. 2008. « Sciences sociales en situations asymétriques », Natures, Sciences, Sociétés, Forum, Dossier interdisciplinarité, 16, 4 : 364-367.

Pillon, P. 2008. Note de lecture : BAUMANN, E., BAZIN, L., OULD-AHMED, P., PHELINAS, P., SELIM, M., SOBEL, R. (Sous la direction de.) 2007. La mondialisation au risque des travailleurs. Paris, L’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », série : « Globalisation et sciences sociales », Autrepart, 48 : 178-180.

Pillon, P. 2008. Note de lecture : BAUMANN, E., BAZIN, L., OULD-AHMED, P., PHELINAS, P., SELIM, M., SOBEL, R. (Sous la direction de). 2008. Anthropologues et économistes face à la globalisation. Paris, l’Harmattan, coll. : « Questions contemporaines », Série : « Globalisation et sciences sociales », Autrepart, 48 : 177-178.

Pillon, P. 2005. Note de lecture : La tradition et l’État. textes réunis et présentés par Christine HAMELIN et Eric WITTERSHEIM. Paris, coll. : « Cahiers du Pacifique sud contemporain ». L’Harmattan, 2002, 250 p., Autrepart, 34 : 179-181.

Pillon, P. 2004. « Une hypothèse sur les anciennes organisations sociales de la Grande Terre (Nouvelle-Calédonie) », Ethnologies comparées, http://recherche.univ-montp3.fr/mam.... (Aussi : http://alor.univ-montp3.fr/cerce/re...) Revue en ligne du Centre d’études et de recherches comparées en ethnologie (CERCE), Université de Montpellier III, n°7, printemps 2004, 22 pages + carte.
Pillon, P. 2004. Écrits ethnologiques sur le pays Mèa (Nouvelle-Calédonie) (Version revue et augmentée, avec nouvel avant propos.). Montpellier, Institut de recherche pour le développement (I.R.D.), 285 p.

Pillon, P. 2004. « Cérémonies de l’igname nouvelle, intégration sociale et modalités binaires et ternaires en pays Mèa (Nouvelle-Calédonie) », in ÉCRITS ETHNOLOGIQUES SUR LE PAYS MEA (NOUVELLE-CALEDONIE) (Version revue et augmentée.). Montpellier, Institut de recherche pour le développement (I.R.D.), ms, pp. : 139-155.

Pillon, P. 2003. « Note de lecture : Charles Illouz, De chair et de pierre. Essai de mythologie kanak (Maré – îles Loyauté), Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2000, 191 p. ms, 3 p., Autrepart, 27 : 125-126.

Pillon, P. 2002. Document de synthèse pour une soutenance d’Habilitation à diriger des recherches (HDR). Montpellier, Université Paul Valéry, Montpellier III, 82 p.

Pillon, P. 2001. « Note de lecture : En pays Kanak, sous la direction de Alban BENSA et Isabelle LEBLIC. Mission du patrimoine ethnologique, coll. : « Ethnologie de la France », Cahier 14, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2000, 368 p », Autrepart, 20 : 184-186.

Pillon, P. 2000. « Les modalités binaires et ternaires dans l’organisation du pays Mèa (Nouvelle-Calédonie) », Journal de la Société des Océanistes, 111, 2 : 219-243. http://jso.revues.org

Pillon, P. 2000. Écrits ethnologiques sur le pays Mèa, Nouvelle-Calédonie (1985-1995). Montpellier, Institut de recherche pour le développement (I.R.D.), 223 p.
Pillon, P. 1999. « Identité, culture et catégories de l’action : autour des fondements idéels du territoire et de l’organisation sociale en pays Mèa et Houaïlou (Nouvelle-Calédonie) », in LES POLITIQUES DE LA TRADITION. IDENTITES CULTURELLES ET IDENTITES NATIONALES DANS LE PACIFIQUE, Journal de la Société des Océanistes, 109, 2 : 83-96. http://jso.revues.org

Pillon, P. 1999. « Note de lecture : Pascale Bonnemère. Le pandanus rouge. Corps, différence des sexes et parenté chez les Ankave-Anga. CNRS Éditions, Éditions de la Maison des Sciences de l’homme. Paris, 1996, 426 pages », Journal de la Société des Océanistes, 108, 1 : 166-168. http://jso.revues.org

David, G., Guillaud, D., Pillon, P. 1999. « La loi du nombre », in LA NOUVELLE-CALEDONIE A LA CROISEE DES CHEMINS, Gilbert David, Dominique Guillaud, Patrick Pillon, éditeurs. Paris, Société des Océanistes, Institut de recherche pour le développement, pp. : 15-34.
David, G., Pillon, P, Wagino, M. 1999. « La route transversale Koné-Tiwaka et l’aménagement du « H » de la Province nord », in LA NOUVELLE-CALEDONIE A LA CROISEE DES CHEMINS, Gilbert David, Dominique Guillaud, Patrick Pillon, éditeurs. Paris, Société des Océanistes, Institut de recherche pour le développement, pp. : 71-82.

David, G., Pillon, P. 1999. « La relance caféicole en secteur rural mélanésien », in LA NOUVELLE-CALEDONIE A LA CROISEE DES CHEMINS, Gilbert David, Dominique Guillaud, Patrick Pillon, éditeurs. Paris, Société des Océanistes, Institut de recherche pour le développement, pp. : 195-217.

David, G., Pillon, P. 1999. « Élevage bovin mélanésien et politiques d’élevage », in LA NOUVELLE-CALEDONIE A LA CROISEE DES CHEMIN, Gilbert David, Dominique Guillaud, Patrick Pillon, éditeurs. Paris, Société des Océanistes, Institut de recherche pour le développement, pp. : 219-234.

Pillon, P. 1999. « Logiques utilitaristes et logiques sociales : aspects de l’expansion de l’élevage bovin en milieu mélanésien de Nouvelle-Calédonie », in MILIEUX INSULAIRES ET CAPACITE DE CHARGE, Insula, numéro spécial, février, pp. : 65-69.

Pillon, P. 1998. « Les ancrages symboliques et sociaux de l’occupation de l’espace et de l’organisation territoriale en pays Mèa (Nouvelle-Calédonie) », Journal de la Société des Océanistes, 107, 2 : 199-225. http://jso.revues.org

Pillon, P. 1998. « De la mort en tant que déplacement menaçant l’ordre territorial », in LE VOYAGE INACHEVE... À JOËL BONNEMAISON, textes réunis et présentés par Dominique GUILLAUD, Maorie SEYSSET, Annie WALTER. Paris, ORSTOM-PRODIG, pp. : 573-579.

Pillon, P. 1998. « Note de lecture. Jean-Claude Kaufmann. L’entretien compréhensif. Éditions Nathan, coll. « 128 », n° 137, Sciences sociales, Paris, 1996, 128 p. », Autrepart, n° 4, in EMPREINTE DU PASSE, coordonnateurs, E. BERNUS, J. POLET, G. QUECHON, Les Éditions de l’aube, pp. : 176-178.

Pillon, P. 1998. « Note de lecture. Charles Amourous. Des sociétés natives-Ordre, Échanges et rites humains dans la vie institutionnelle. Éditions Méridiens Klincksieck, coll. : « Société », Paris, 1995, 224 p. », Autrepart, n° 7, in Variations, Les Éditions de l’aube, pp. : 169-170.
Pillon, P. 1998. « Écosystèmes, échanges, production et reproduction sociale : exemples mélanésiens », in PRESSIONS SUR LES RESSOURCES, Dominique Hervé et Michel Langlois éditeurs, « Laboratoire Halieutique et écosystèmes aquatiques » (H.E.A.) et « Laboratoire des études agraires » (L.E.A.). Montpellier, Institut français de recherche scientifique pour le développement en coopération (ORSTOM), pp. : 93-106.

Pillon, P. 1996. « Note de lecture : Alban Bensa, Chroniques kanak. L’ethnologie en marche. Survival International, coll. : « Documents », n° 18-19, Paris, 1995, 350 p », Cahiers des Sciences humaines, 32, 3 : 704-711.

Pillon, P. 1995. « Parenté agnatique et par alliance, positions statutaires et circulation des offrandes. Le déroulement contemporain d’une cérémonie des morts dans la vallée de Kouaoua (Nouvelle-Calédonie) », Journal de la Société des Océanistes, 100-101, 1-2 : 165-190. http://jso.revues.org

David, G., Pillon, P. 1995. « Le Pacifique insulaire, périphérisations et recompositions spatiales », in Vivre dans une île, une géopolitique des insularités en Europe et dans le monde ». Colloque organisé par la Commission française de géographie politique à Minorque (îles Baléares, Espagne), sous le haut patronage du Conseil insulaire de Minorque et avec le concours de l’Institut d’Études minorquaises, du 19 au 22 septembre 1995, ms,14 p.

Pillon, P. 1995. Essais sur le secteur rural mélanésien contemporain. Nouméa, Institut français de recherche scientifique pour le développement en coopération (O.R.S.T.O.M.), Centre de Nouméa, coll. : « Rapports de synthèses », série : « Sciences sociales, sociologie » n°1, 181 p.

Pillon, P. 1993. « Kouaoua et la méthode de Jean Guiart en anthropologie », Journal de la Société des Océanistes, 96, 1 : 83-89. http://jso.revues.org

Pillon, P. 1993. « Groupements d’élevage mélanésiens et recompositions sociales en Nouvelle-Calédonie, Cahiers des Sciences humaines, 29 (4) : 713-730.

Pillon, P. 1992. « Listes déclamatoires (« viva ») et principes d’organisation sociale dans la vallée de la Kouaoua (Nouvelle-Calédonie) », Journal de la Société des Océanistes, 94, 1 : 81-101. http://jso.revues.org

Pillon, P. 1991. « Note de lecture : Roger Boulay. La Maison kanak. Éditions Parenthèses, Agence pour le développement de la culture Kanak, Éditions de l’O.R.S.T.O.M., coll. : « Architectures traditionnelles » dirigée par Christian SEIGNOBOS, 165 p., 1990. Publié avec le concours de la Direction des Affaires culturelles de Nouvelle-Calédonie », Cahiers des Sciences humaines, 27, 1-2 : 271-273

Pillon, P., Sodter, F. 1991. « The Impact of Colonial Administrative Policies on Indigenous Social Customs in Tahiti and New Caledonia », The Journal of Pacific History, 26, 2 : 151-168.

Pillon, P. 1991. « New Caledonia », The Contemporary Pacific, vol. 3, number 2, Fall 1991, « Political Review. Melanesia. Melanesia in review : Issues and Events, 1990 », pp. : 405-407.

Pillon, P. 1989. « D’un mode de produire à l’autre : un siècle d’élevage bovin mélanésien en Nouvelle-Calédonie », in LA FRANCE ET LE PACIFIQUE, études publiées sous la direction de Paul DE DECKKER et de Pierre-Yves TOULLELAN, Revue française d’histoire d’Outre-mer, t. LXXVI, n° 284-285, pp. : 511-529.

Pillon, P. 1988. « Ethnic Mobilization and the Genesis of Development Agencies in the Melanesian Rural Sector », in NEW CALEDONIA : ESSAYS IN NATIONALISM AND DEPENDENCY, Michael SPENCER, Alan WARD, John CONNELL Editors. St. Lucia, University of Queensland Press, pp. : 125-144.
Giry, C., Pillon, P. 1987. « Réformes foncières et groupements d’élevage mélanésiens en Nouvelle-Calédonie. », Journal de la Société des Océanistes, 85, 2 : 205-219. http://jso.revues.org

Pillon, P. 1985. « Espaces sociaux précoloniaux et identités Mélanésiennes ». Nouméa, O.R.S.T.O.M., 5 p., ms.

Pillon, P. 1987. « Production et relations sociales en Nouvelle-Calédonie », in L’ECONOMIE DOMESTIQUE EN TRANSITION : TROIS ESSAIS. Nouméa, O.R.S.T.O.M., Coll. : « Rapports scientifiques et techniques », n°2, série : « Sciences sociales, sociologie », pp. : 1-15.

Pillon, P. 1987. « Du rural à l’urbain : dénominateurs communs et différenciations », in L’économie domestique en transition : trois essais. Nouméa, O.R.S.T.O.M., Coll. : « Rapports scientifiques et techniques », n°2, série : « Sciences sociales, sociologie », pp. : 35-49.

Pillon, P. 1985. « Développement et enjeux sociaux en Nouvelle-Calédonie : L’Opération café », in Nouvelle-Calédonie : pour l’indépendance, Les Temps Modernes, vol. 41, n° 464, pp. : 1623-1653.

Pillon, P. 1985. « Caféiculture : une activité transitoire », Actuel développement, n° 65, mars-avril, p. 24.

Kohler, J-M., Pillon, P., Wacquant, L. 1985. « Jeunesse, ordre coutumier et identité canaque en Nouvelle-Calédonie », in Jeunesse, développement et changements sociaux : année internationale de la jeunesse, Cahiers O.R.S.T.O.M., série « Sciences humaines », vol. XXI, n° 2-3 : 203-228.

Kohler, J-M., Pillon, P. 1983. « De la notion d’exploitation agricole à l’échec des programmes de développement en milieu mélanésien ». Nouméa, O.R.S.T.O.M., 8 p., ms.

Kohler J-M., Pillon, P. 1982. « Impact d’une relance de la caféiculture en milieu mélanésien », Investir.
Pillon, P. 1981. Introduction. « La révolte maori de 1863. Récit vécu d’un épisode millénariste : la lettre du père Cognet », Société d’Études historiques de Nouvelle-Calédonie, bulletin n° 46, pp. : 49-64.




Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930