Le déploiement des énergies propres à Delhi aux prises avec la défiance de la société urbaine


  • Cet article porte sur le déploiement des énergies propres à Delhi et vise à comprendre comment la dynamique des interactions entre technologies, sociétés et réglementation favorise ou freine une transition énergétique. L’hypothèse de départ est que l’adhésion ou la résistance de la société urbaine à cette transition doivent être analysées comme un processus démocratique et conflictuel vers la construction de nouveaux paradigmes techniques et sociétaux. L’article fait le choix méthodologique de s’intéresser à la fois aux politiques publiques et aux pratiques de la société urbaine relatives à la réforme du secteur électrique à Delhi. L’analyse met en évidence un attentisme des entreprises et une résistance des ménages, voire même des administrations, dont les raisons sont à trouver tout autant dans un manque de lisibilité des politiques et une aspiration à des prix de l’énergie faible que dans le profond déficit de confiance dans la légitimité et la compétence des élites politiques et bureaucratiques qui définissent le contenu de cette transition.

This article focuses on the deployment of clean energy in Delhi and aims to understand how the interactions between technology, society and regulation promote or hinder an energy transition. Our assumption considers that the support or the resistance of urban society to this transition needs to be understood as a conflicting and democratic process toward the construction of new technical and social paradigms. The methodology of the article is based on an analysis of public policies as well as the practices of companies and users related to power sector reform in Delhi. Our analysis shows that the wait-and-see attitude of electricity companies and the resistance of households and even government institutions is explained as much by the lack of clarity of public policies and a desire to maintain low energy prices as it is in the deep diffidence in the legitimacy and competence of the political and bureaucratic elites defining the content of this transition.