Colloque - Comment identifions-nous, décrivons-nous et nommons-nous les rapports de domination ? - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

Colloque - Comment identifions-nous, décrivons-nous et nommons-nous les rapports de domination ?


Cette journée d’études se déroulera à :
en salle M019 du bâtiment Olympe de Gouges
rue Albert Einstein, Paris 13
Métro 14 – RER C : Bibliothèque François-Mitterrand

Programme

Lundi 28 novembre 8H 30 - 12H 30

8H 30 – 9H - Accueil des participants
9H – 12H 30 – Interventions et débats

« concepts et terrain »

1 - Introduction. La définition et l’analyse des rapports de domination : l’évolution des débats au tournant des années 1980 (Pascale Absi, Françoise Bourdarias et Isabelle Guérin)

2 - Monique Sélim (anthropologue, IRD/CESSMA), « De l’accusation à la soumission conceptuelle » 10H – 10H 15 Pause

3 - Christian Papinot (sociologue, Gresco/Université de Poitiers), « La relation d’enquête comme relation (de domination) sociale : un impensé paradoxal (et persistant) dans les sciences sociales françaises »

4 - Isabelle Guérin, (économiste, IRD/CESSMA), « L’ambiguïté de la dette, entre domination et émancipation »


Lundi 28 novembre 14 – 17H30

« les relations de domination, ambiguïtés et stratégies »

1 - Alexis Roy, anthropologue, postdoctorant à l’Université Paris 1 (IEDES/UMR Devsoc), « Dominer par consensus ? De l’oxymore politique au Mali »

2- Alix Philippon, (MCF Sociologie, CHERPA, IEP Aix). « la relation maître/disciples du soufisme pakistanais comme relation de domination ».

3 - Françoise Bourdarias anthropologue, (CESSMA), « Aînés et cadets sociaux au Mali. Les formes de lutte pour la maîtrise des rapports de domination et les définitions locales de l’autonomie » 15h30 – 15H45 Pause

4 - David Picherit (anthropologue, CNRS, CEIAS), « L’art d’être dominé et dominer : Hommes de main de chefs de faction politique et petits leaders Dalits en Inde du sud ».

5 - Cecile Guillaume-Pey (anthropologue, labex HASTEC, CESOR), « Résistance et conflits autour de l’usage des « lettres-esprits » chez les Sora (Inde) »



Mardi 29 novembre 9H30 – 12H 30

« lire et décrypter les rapports de domination » (1)

1 - Alexandra Galitizine-Loumpet (anthropologue, CESSMA) « Penser les rapports de domination dans les camps de réfugiés : l’exemple de Calais »

2 - Naffet Keita (anthropologue, FSHSE/Université de Bamako, Mali), « Terrain en friche ou nouvelles traces de dépendance dans le Mali contemporain »

10H30 – 10H45 Pause

3 - Antoine Heemeryck. (CESSMA, Université de Bucarest, Roumanie) Domination, altérité et niveaux de pertinence. Réflexions à partir de deux quartiers de Bucarest.

4 - Kaveri Haritas (CPH, Manipal University, Inde), « Mobiliser l’ethnographie dans le contexte des nouveaux paradoxes de l’inégalité dans l’Inde postcoloniale »


Mardi 29 novembre 14H – 17H30

« lire et décrypter les rapports de domination » (2)

1 - Maïmoua Ndoye (Juriste, FHI 360, Dakar, Sénégal), « Peut-on dire oui à l’excision sans acquiescer à la domination ? ».

2 - Pascale Absi (anthropologue, IRD/CESSMA), « Le concept de consentement au prisme de la prostitution » 15H – 15H15 Pause

3 - Luc Ngwé (Politiste, RIAM/ARES) « Des revendications indépendantistes aux mobilisations démocratiques. Le rapport ambigu à la « civilité » coloniale au Cameroun ».

4 - Collectif « Antropos » (Anthropologues - ENS Lyon), « L’audience comme performance : domination structurelle et rapports de force en chambres correctionnelles » ( participation de Leo Magnin, Marine Fauché, Romain Piketty)



Mercredi 30 novembre 9H 30 – 12H 30

« A une autre échelle d’observation, réflexions sur les reconfigurations des champs politique, économique et juridique »

1 - Patrick Pillon (Anthropologue, IRD, CESSMA) « Sens, non-sens, complicité : de la menace de faim pour domination, à la "sécurité alimentaire" en connaissances de "Presque rien" »

2 - Frederic Mertens de Wilmars (juriste, Universidad Europea de Valencia, Espagne), “Le vocabulaire pénal dans la lutte contre les relations de domination basées sur le genre. Une approche spatio-temporelle »

10h30 – 10H45 Pause

3 – Bernard Castelli. (Économiste, IRD/CESSMA), « Est-il réaliste de vouloir réduire la domination de la finance en Amérique Latine »

Débats concernant l’ensemble des journées


Documents joints

Présentation + Programme
Présentation + Programme