JE
Des terrains interdits ? La « sécurité », l’accès au terrain et les pratiques de recherche.


La séance se déroulera à :
Salle M9, Bâtiment Olympe de Gouges
Université Paris Diderot
8 rue Albert Einstein

Les pratiques de la recherche scientifique ne peuvent faire l’économie d’une démarche réflexive sur la construction du savoir et les conditions dans lesquelles celui‐ci est élaboré. En sciences sociales, l’accès au terrain est la condition sine qua non d’une production historicisée et située de connaissances au plus près des transformations sociales. Un ensemble de restrictions affecte aujourd’hui, de façon inédite, la possibilité de mener librement un travail de recherche fondé sur une approche empirique des objets.

Sur la base d’un partage d’expériences, cette journée vise à engager une réflexion sur les conséquences de ces restrictions et limitations (définies par les institutions ou des intérêts géostratégiques) autant dans le choix des objets que dans la production des connaissances.


Programme :

9h30  : Introduction
- Mot d’accueil F3S
- Présentation de la journée d’études. Florence Boyer et Laurent Faret

10h00  : 1ère session

- 10h00  : Perdre le Nord… du Mali sans couper les liens avec les gens qui y vivent. Retour sur cinq années de violences et de terrains interdits. Charles Grémont (IRD, LPED)

- 10h30  : Terrains mexicains en contexte de violences : migrants centraméricains dans l’espace métropolitain. Laurent Faret (Univ. Paris‐Diderot, CESSMA)

- 11h‐11h30  : débat

11h30 ‐ 11h45  : Pause‐café

11h45 2ème session

- 11h45  : Réseaux et acteurs de la drogue à Marseille et au‐delà : approche en terrain sensible. Claire Duport (Université Aix‐Marseille)

- 12h15  : Un urbaniste français au Rwanda : pratique d’experts et travail de recherche sous surveillance. Benjamin Michelon (Groupe 8)

- 12h45‐13h15  : débat

13h15‐ 14h30  : Pause déjeuner

14h30 – 16h 3ème session

- 14h30  : Affection orange. Pratique de terrain, objets sensibles en Haïti. Jhon Picard Byron (Faculté d’Ethnologie, Univ. d’État d’Haïti) & Maud Laëthier (IRD, URMIS)

- 15h00  : Se positionner sur un terrain délicat : le rôle du chercheur auprès des mineurs migrants non accompagnés. Daniel Senovilla (CNRS, Migrinter)

- 15h30‐16h : débat

16h‐17h30 Table ronde finale  : animée par
- Florence Boyer (IRD, URMIS)
- Véronique Dupont (directrice‐adjointe CESSMA)
- Représentant de l’IRD
- Pierre Boilley, GIS Afrique (sous réserve)
- Marc‐Antoine Pérouse de Montclos (CEPED, IRD)




Documents joints

Programme JE terrains interdits
Programme JE terrains interdits